Une phrase simple

Posted on 17 novembre 2009 par

0


En 5 temps, sa poitrine se soulève légèrement puis retombe. L’air est expulsé, les mots libérés. Enfin.

Il me dit. Une phrase simple. Constituée d’une seule proposition claire, directe et précise. Il me la dit en fin de réunion. De celle qui concerne nos lieux de vie.

« ils (1) veulent (2) brûler(3) le camps (4) de Roms (5) »

Je ne comprends pas cette phrase. Je n’en comprends ni le souffle, ni les temps. Et pourtant. Il me suffit de poser les mots clés dans le moteur de recherche. Et de vous soumettre les 5 premiers liens pour l’exercice. Sans hiérarchie personnelle, juste les premiers. Les plus …, donc.

Temps 1ils

Camps de roms brulé – Ce qui se passe vraiment à Saint-Denis – Source : saintdenis93
30/10/2009 Extraits

« Lequel ? »

« celui de la A86 »

« celui ou quand tu passes en voiture tu les voie entrain chier sous l’entrée de l’autoroute. »

« les roms faudraient vraiment s’occuper du problème. C’est la roumanie et point final, car ils ne seront jamais dans une logique d’intégration car le fossé culturel est immense. »

Temps 2 – veulent

saint denis un camp de rom détruit  – Source Le Parisien
17-09-2009 – Extraits

« Après le tragique incendie qui avait coûté la vie au petit Diego il y a deux mois à Bobigny, le feu a ravagé durant la nuit de vendredi à samedi un nouveau camp Rom en Seine-Saint-Denis, à cheval entre Epinay-sur-Seine et Saint-Denis. Ses habitants, ils seraient plus de 150, ont été évacués. Certaines de ces familles vivaient en Seine-Saint-Denis depuis quinze ans. Elles ont tout perdu la nuit passée. « 

Temps 3 – brûler

Jeune rom brûlé vif en Italie – Source le blog fils du vent
26 septembre 2008 – Extraits

« La nuit dernière à Milan, dans les anciennes usines de métal Falck de Sesto San Giovanni Ciprian, un jeune rom de 13 ans a été brulé vif. Il vivait avec sa famille dans des conditions d’une intolérable marginalisation et de pauvreté. Sa famille ne pouvait retourner en Roumanie où elle ne possédait rien. Une bougie est tombée sur le lit improvisé dans lequel dormait le jeune garçon, il périt dans les flammes. »

Temps 4 – les camps
Destructions de camps Roms : à Épinay comme à Belgrade (dans l’indifférence générale) Source : melanine.org

« Il existe en France différents modèles de campements, officiels ou « sauvages » [1] , où vivent des Rroms français de longue date, des nomades de l’Europe de l’Ouest et d’autres, sédentaires forcés fraîchement européens, qui fuient misères et persécutions en Roumanie, Slovaquie, Bulgarie ou Hongrie. Leurs points communs : vétusté et insalubrité. »

Temps 5 – de roms

Incendie dans le camp de Rom du Petit-Clamart. Source  http://www.monsaclay.fr

« Ropin Sura »

Publicités